Google pour les pros à Strasbourg

[vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_column_text]Mercredi 20 mai 2015 s’est tenu au pôle formation de la CCI de Strasbourg une journée Google dédiée aux professionnels. L’Atelier Google pour les Pros réunissait conférence, ateliers tout au long de la journée et espaces de coaching individuel. *insérer les tweets au fur et a mesure*

Retrouvez les points clés de certains ateliers ci-dessous :[/vc_column_text][vc_accordion collapsible=”yes” active_tab=”0″][vc_accordion_tab title=”Augmenter sa notoriété sur internet grâce à Youtube”][vc_column_text]Le contenu vidéo a fait un véritable bon en avant ces dernières années. C’est un moyen efficace de communiquer auprès de ses clients car il demande au vidéonaute en général peu de temps et surtout peu d’effort.

Le contenu vidéo permet de :

  1. Trouver les bonnes personnes
    Le nombre de vidéonautes a fait un bon de 19% entre 2012 et 2014, passant de 31 à 37 millions. Aujourd’hui Youtube couvre 60% de la population. Autrefois réservé aux jeunes, c’est aujourd’hui le 2ème moteur de recherche en France, après Google. Toutes les catégories d’âge y trouvent leur compte, toutes les professions et pour tout type d’usage (récréatif, éducatif, etc.). Il est donc possible de retrouver et cibler ses clients dans Youtube, afin de leur fournir un contenu de qualité.
  2. Raconter de superbes histoires
    Le contenu vidéo fait la part belle au storytelling de votre marque. Le ton, le contenu et la mise en scène de vos vidéos vont permettre de raconter l’histoire de votre marque. Parlons publicité. Youtube permet aux annonceurs de placer du contenu à vocation publicitaire avant la diffusion vidéo. Le concept s’appelle True View et a un avantage unique : vous ne payer que si votre contenu est vu. Explications : un bouton “ignorer l’annonce” s’affiche après les 5 premières secondes de la diffusion de votre vidéo. Si le vidéonaute clique, il peut visionner la vidéo qu’il voulait regarder. S’il ne clique pas, votre publicité continue à être diffusée et c’est seulement à ce moment là que vous payez. Cette solution permet de faire +75 % d’engagement, rien que ça !
  3. Construire de plus fortes relations
    Une bonne relation se construit avec le temps, mais surtout avec du contenu ! Poster de nouvelles vidéos régulièrement permet de continuer d’interagir avec le vidéonaute.

Vous hésitez encore à vous lancer ? Pas de panique ! Youtube a édité un guide pour bien démarrer : le Youtube Creator Playbook, que vous pouvez télécharger ici.

[/vc_column_text][/vc_accordion_tab][vc_accordion_tab title=”S’adapter aux nouveaux usages : la révolution du mobile et du multi-écran”][vc_column_text]On en entend parler partout, la révolution mobile est en marche ! Derrière cette belle formule se cache une réalité qu’il est bon de connaître lorsqu’on souhaite être présent sur le web. Sachez que les français regardent en moyenne leur smartphone 150 fois par jour ! On assiste aussi à l’émergence de la swap generation ou génération zapping, qui décide de l’intérêt du contenu qui se présente à lui en à peine 2 secondes. Il est donc primordial d’adapter son message à ces nouvelles pratiques.

Voici quelques astuces qui peuvent vous aider à transformer une visite sur votre site mobile en vente :

  • Faire apparaître les avis (ou note) au dessus de la ligne de flottaison sur la fiche produit
  • Faire des promotion “mobile only” qui inciteront vos visiteurs a acheter en ligne

Et sur Google ? 

Il est important de soigner sa présence sur le 1er moteur de recherche en France. Sachez qu’il est possible de jouer de nombreux paramètres pour être mieux référencé, notamment au niveau local. Sachez que 86% des mobinautes recherchent des informations locales !

  • Google My Business permet d’inscrire votre entreprise sur Google et de la rendre plus visible, sur mobile notamment
  • Il existe des boutons “Itinéraire” qui vont permettre au mobinaute d’être directement guidé vers votre commerce grâce au GPS de son smartphone
  • Le bouton “Appeler”, aussi disponible dans les résultats de recherche sur mobile, va permettre au mobinaute d’appeler votre entreprise en un clic. Adieu numéros à mémoriser pour les retaper dans une autre application, bonjour contacts nombreux et qualitatifs !

[/vc_column_text][/vc_accordion_tab][vc_accordion_tab title=”Google Apps for Work”][vc_column_text]Google Apps for Work est une solution d’applications bureautiques destinée aux professionnels.

  • Gmail, la messagerie de Google dans sa formule adaptée aux professionnels ;
  • Drive, pour stocker, partager et synchroniser vos documents ;
  • Agenda, un calendrier collaboratif ;
  • Documents, un ensemble d’applications bureautiques : traitement de texte, tableur, formulaires et présentations ;
  • Hangouts, une messagerie instantanée qui permet également de faire des vidéoconférences ;
  • Une console d’administration, pour ajouter des utilisateurs, gérer les appareils et configurer les paramètres pour sécuriser vos données
  • Vault, qui permet de gérer, conserver et exporter les e-mails et chats enregistrés et d’effectuer des recherches dans ceux-ci
  • Sites, concevoir des sites comme un intranet ou le site d’un projet, simplement et sans coder.

Ces applications sont toutes utilisables à partir d’un navigateur sur n’importe quel PC, mais aussi sur navigateur smartphone. Il existe aussi des applications dédiées pour smartphone et tablette. Vous avez ainsi la possibilité de créer, éditer et partager tous vos documents, mails, et événements au bureau ou en déplacement.

Google Apps for Work est une solution complète disponible à petit prix : 8€ maximum par utilisateur et par mois. Sa simplicité d’utilisation et son aspect collaboratif en font une option non négligeable lorsqu’il s’agit d’équiper votre entreprise d’une suite bureautique.

De grandes entreprises françaises comme Célio ou Véolia l’ont adoptée. A titre d’exemple, Véolia a économisé 3 millions d’euros grâce à Google Apps for Work. Néanmoins, la mise en place de nouveaux outils de travail en entreprise n’est pas facile. Aussi, ils existe des entreprises partenaires de Google comme Cirruseo. Elles peuvent mettre leurs équipes au service des vôtres pour les accompagner dans ce changement d’outils.

[/vc_column_text][/vc_accordion_tab][vc_accordion_tab title=”Mieux comprendre votre consommateur”][vc_column_text]Connaître son consommateur pour lui proposer le bien ou service le plus adapté à son besoin, c’est presque une évidence pour bon nombre de professionnels. S’il est facile de le connaître en face à face, il est souvent plus compliqué de comprendre qui est celui qui visite votre site, bien au chaud derrière son écran.

93% des internautes recherchent de l’information avant d’acquérir un bien ou un service et croisent en moyenne 10 sources différentes. Les spécialistes d’accordent à dire qu’une nouvelle étape dans le processus d’acquisition d’un bien est apparue ces dernières années : le ZMOT ou Zero Moment of Truth.

Figura-2.1-ZMOT-www.zeromomentoftruth

Il correspond précisément à ce moment de recherche d’information sur le produit, qui va apparaître après le stimulus (publicité) et avant la décision et l’expérience d’achat.

Il est à noter que le ZMOT ne concerne pas que les “gros” achats comme on pourrait le penser (voiture, maison, vacances, etc.). Il s’introduit de plus en plus dans le quotidien. Par exemple, pour un achat banal comme aller acheter du pain, le mobinaute pourra être amené à faire une recherche sur son mobile pour trouver les boulangeries les plus proches de chez lui. Il pourra choisir celle qui a les meilleurs avis par exemple.

La dimension de temps est également importante. Les internautes ne recherchent pas les mêmes informations en fonction de l’endroit où ils sont ou de l’heure qu’il est. Il faut donc délivrer le bon message au bon moment, en fonction du contexte dans lequel se trouve l’internaute.

Pour vous aider à mieux comprendre votre consommateur sur le web, voici 2 outils :

[/vc_column_text][/vc_accordion_tab][/vc_accordion][vc_column_text]

Et l’ambiance ?

En bons marketeurs, nous avons allègrement profité du buffet (mention spéciale aux smoothies dont on a raffolé !), réseauté dans l’espace détente et fait tout particulièrement attention à l’infrastructure mise en place.

Un des membres de l’organisation m’a confié que tout avait été installé en une journée à peine. Google a littéralement investi le grand hall du pôle formation de la CCI : espace restructuré, mobilier charté, beaucoup de plantes, affiches et panneaux partout. Les espaces étaient séparés par des murs ajourés en bois clair, le mobilier de l’espace détente était design et ludique, celui des espaces de coaching plus industriel et celui des espaces ateliers très simpliste.

Le buffet était tout petit et circulaire, de façon à garder cette proximité avec le participant tout en évitant les bouchons. La déco des espaces coachings étaient des plus surprenantes : poissons rouges, sabliers, plantes, pelotes de laine. Des objets déco qui vous font sentir à la maison, ou plutôt à la maison qu’on visite chez Ikea ! Mais le résultat était là, l’ambiance décontractée de Google s’est déclinée à tous les niveaux.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Categories FR

Jawbone UP, mon avis

Il y a un peu plus d’un an, j’ai fait l’acquisition de mon premier bracelet connecté. J’ai opté pour le UP de Jawbone. Jawbone n’avait qu’un modèle de bracelets connectés à l’époque, la gamme s’est aujourd’hui diversifiée. On me demande très souvent ce que c’est et à quoi ça me sert. Après explications et démo, l’objet plaît beaucoup, quelques amis en ont acheté à leur tour. Quand je l’ai acheté, les bracelets connectés débarquaient sur le marché. J’étais une “early adopter”, avant-gardiste, parfois vue comme une “control freak” ! Ce type d’objet commence à entrer dans les mœurs, l’objet connecté étant LA grande tendance 2015.

image2

Read moreJawbone UP, mon avis