Quinze jours de Pokémon GO dans Paris

Comme tous les geeks des années 90 nostalgiques, j’étais impatiente de tester la nouvelle application Pokemon GO. Voici mes ressentis après deux semaines de jeu dans Paris.

Paris est pleine de pigeons, de rats et de chauves-souris

Comme dans beaucoup des grandes villes dans le monde, on trouve beaucoup de Roucool, de Ratatas et de Nosferapti dans Paris. Je ne sais pas si c’est une blague de la part des développeurs du jeu, mais j’ai quand même l’impression que c’est un peu fait exprès.

Une arène à Paris change d’équipe plusieurs fois par jour

Voire encore plus aux endroits stratégiques ! Il y a une arène près de mon travail qui change plus de 3 fois par pause déjeuner en moyenne et ce, chaque jour. Les choses bougent vite dans la capitale !

On ne manque jamais de Pokeballs

On trouve les Pokeballs auxPokéstops un peu partout dans la ville. La bonne nouvelle, c’est qu’il y en a toujjours à proximité donc on a toujours de quoi jouer.

J’ai découvert des nouveaux endroits dans Paris

Ce qui est génial avec Pokémon GO, c’est qu’il faut marcher dans la ville pour pouvoir jouer. De cette façon, j’ai découvert plein de nouveaux endroits dans Paris. J’ai aussi commencé à prêter attention aux petits détails, ceux qui égayent la journée.

Il y a moins de Pokéstops dans les petites villes

Je suis partie en weekend dans une petite ville près de la côte Atlantique. Il y avait bien moins de Pokéstops là-bas. Par exemple, dans une ville de 4500 habitants, je n’ai trouvé que trois Pokéstops. A Paris, j’en ai deux à portée de mon appartement, et deux à portée de mon bureau !

Mais on trouve toujours une arène à proximité

Pour en revenir à cette ville de 4500 habitant, il y avait une arène dans la ville, près d’une vieille église en centre ville. Au final, même avec peu de Pokéstops à proximité, il y a toujours une arène dans le coin.

Jouer à Pokémon GO au travail, c’est possible

Avec quelques astuces pour garder son téléphone allumé, on peut jouer au bureau. Les pokémons viendront à vous de temps en temps. Mes collègues pensent que je suis un peu folle, mais cela n’affecte en rien ma productivité donc ça va.

J’ai une bonne raison de sortir après le travail

En général, après le travail, je rentre chez moi, je mange, je regarde un film, et voilà. Depuis quinze jours, je vais (de temps en temps) faire une balade en fin de journée, pour capturer des Pokémons. C’est peut-êter ridicule, mais de toute façon mieux que de rester sur le canapé !

Ca renforce l’esprit déquipe dans un couple

Mon copain et moi formons une équipe de dresseurs Pokémons, on s’entraide et on travail en binôme. Alors, c’est un peu mielleux dit comme ça, mais c’est vraiment sympa de jouer ensemble au même jeu.

Anecdote 1 : Pendant notre première semaine de jeu, nous étions en train de nous battre pour prendre une arène. Un couple passe près de nous et nous souhaite, tout naturellement : “Bon combat !”. Ce genre de situation est un peu bizarre, mais ça fait vraiment super plaisir de se reconnaître dans la rue entre joueurs.

Anecdote 2 : Je me suis retrouvée un soir à chasser du Bulbizarre avec une centaine d’autres joueurs, en plein Jardin des Plantes ! Les joueurs étaient dispersés dans tout le parc, et on entendait des groupes crier “Minidracooo !!”, “Evoliii !!” à tout bout de champ. En gros, nous étions un bande de 100 geeks, jouant comme des gosses dans un parc. Les joueurs ont même essayé de négocier avec la sécurité du parc pour rester après la fermeture. Du jamais vu !

Donc voila mes premiers ressentis sur ce jeu après deux semaines. Quels sont les vôtres ? Comment cela se passe-t-il dans les autres villes du monde ?